Bruno Koné, porte-parole d’un gouvernement ivoirien pris au piège de ses mensonges.

Le menteur se prend toujours les pieds dans le tapis de ses propres mensonges. Lors du premier Conseil des ministres de l’ère Ouattara II, en Côte d’Ivoire, le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, a avoué quasi-ouvertement que des fraudes électorales ont eu lieu dans les provinces septentrionales du pays à la faveur de l’élection présidentielle du 25 octobre dernier.

Alassane Dramane OUATTARA, Président de la république de Côte d'Ivoire

Ouattara II sera-t-il pire que Ouattara I ? On pouvait faire le pari que n’ayant plus rien à « conquérir » dès lors que son deuxième (et ultime) mandat, il jouerait la carte du prince magnanime et réconciliateur, même par pur orgueil et désir d’inscrire son nom dans l’Histoire. A la lecture de l’interview qu’il a accordée au Monde, à l’AFP et à RFI, on est obligé de faire preuve de lucidité. Le maître d’Abidjan, à qui la gouvernance unilatérale et autoritaire a tant réussi, n’a absolument pas l’intention de changer de fusil d’épaule.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir nos articles exclusifs par e-mail.