Deux millions de médicaments, principalement des « antibiotiques puissants et essentiels dans le traitement de la tuberculose », subventionnés en Côte d’Ivoire par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, ont été « détournés et sont revendus illicitement sur les marchés ivoiriens, révèle un rapport d’enquête de l’organisation dont l’AIP a reçu copie, mardi.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir nos articles exclusifs par e-mail.