Afrique

La femme Kamite fut la première combattante de l'arène humaine, elle sera la dernière à quitter le théâtre des "opérations". Si elle s'est absentée durant ces derniers siècles de crises infantiles c'est parce qu'elle éprouvait la maâturité de ses enfants. L'Humanité a enfin passé le stade de la puberté spirituelle.

Introduites à l'origine par la violence lors des razzias négrières arabes et occidentales, les religions dites "révélées" prolifèrent en Afrique à travers la multiplication des églises et des mosquées à tous les coins de rue. Des millions de fidèles africains islamisés ou christianisés se bousculent aux portes des innombrables lieux de cultes et se réfugient dans la prière pour résoudre tous leurs problèmes quotidiens: amour, réussite financières, santé, problèmes politiques,...Force est de constater cependant que ces prières ne semblent pas produire les résultats escomptés, sauf à enrichir les "hommes de dieu" et leurs clergés. Mais pourquoi Dieu ne répond t-il pas aux prières des Africains ?

Voici une communication de l'ancienne ministre ivoirienne et vice-présidente du FPI à l'intention d'un groupe d'étudiants africains de l'ILERI (Institut Libre d’Étude des Relations Internationales), regroupés au sein de l'association Trust Africa. C'était à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme. Table-ronde organisée par l'association Trust Africa. Thème central : « Assurer la paix et la sécurité en Afrique » Sous-thème : « Le rôle des femmes dans le processus décisionnel »

Après trente années d’études rigoureuses, méthodiques et innovantes sur l’histoire, la culture et des langues africaines dans le continuum égypto-subsaharien, Théophile Obenga lance, pressé par l’urgence d’une situation qui n’en peux plus d’être tragique, un vibrant « Appel à la jeunesse africaine ». L’égyptologue et linguiste de renom ramasse en une synthèse opérationnelle de l’épistémologie Cheikh Anta Diop à laquelle il a contribué et dont il est désormais le suivant en chef, dans un cri à l’adresse de la jeunesse d’un continent sinistré.

Le drame s’est déroulé à Polokwane, en Afrique du Sud. Lors d’une manifestation chrétienne, le pasteur Lethebo Rabalango voulait prouver à ses fidèles la puissance de Dieu. Il annoncé que si Jésus marchait sur l’eau, lui aussi pouvait faire quelque chose de si grandiose avec la foi.

photo illustration "Africa Umoja"

Alors que le moral des opinions publiques mondiales est en berne et que les populations perçoivent négativement les performances économiques de leur pays, l'Afrique (et le Sénégal en tête) détonne par son optimisme et sa confiance dans le futur selon un classement du think thank américain Pew Research Center.

Publicité: