fbpx

[Chine] Le ministre chinois des affaires étrangères déclare :''La gouvernance [mondiale] est à l'heure de l'Asie !''

Politique
Typographie

Le ministre chinois des Affaires étrangères et conseiller d'État Wang Yi vient de tenir une conférence de presse ce lundi 07 mars 2022, en marge de la 5e session de la 13e Assemblée Populaire Nationale (APN) à Beijing autour du thème : "Les relations entre la Chine et le monde"

C'est ce Lundi 07 mars 2022 que le ministre des affaires étrangères chinois a choisi pour accorder une conférence de presse pour donner la lecture de la République populaire de Chine sur la situation Ukrainienne, et plus généralement entre la Chine et les différents pays et continents de la planète.

Fait marquant, notre rédaction n'a noté aucun journaliste africain présent, bien que le continent Africain soit partie-prenante de la politique étrangère chinoise...Bref, simple observation.

Répondant tour à tour, aux questions des journalistes, le ministre Wang Yi reviendra successivement sur la qualité des relations de la Chine avec la Russie, avec l'Europe, avec l'Afrique, mais ne manquera pas de présenter ses griefs contre les Etats-Unis qui, "pour préserver son hégémonie, reprend la logique de la guerre froide et crée la confrontation des blocs, exacerbant les instabilités, la division et créant de nouveaux problèmes dans un monde déjà plein de défis", dit-il d'entrée.

Sur la question Russie-Ukraine

Répondant à la question de savoir si la Chine allait se joindre aux pays du bloc occidental pur sanctionner la Russie et Poutine, afin de mettre fin à la guerre, il répond :

"Cette crise rend encore plus complexe et agitée la situation internationale déjà pleine d'incertitudes. En ce moment crucial, les pays du monde ont besoin de solidarité et non de la division, et du dialogue, et non de la confrontation. La Chine, grand pays responsable continuera de porter haut le drapeau du multilatéralisme. Elle travaillera avec tous les pays épris de paix et en quête du développement, pour renforcer la solidarité et la coopération, relever ensemble les défis, construire sans relâche une communauté d'avenir partagé pour l'humanité et bâtir un avenir radieux et meilleur pour le monde."

Relations Chine - Russie

Parlant des relations entre la Russie et la Chine, il fait remarquer que la Chine et la Russie sont tous les deux membres du CS des Nations Unies et qu'elles sont l’une pour l’autre, le voisin le plus proche et le partenaire stratégique le plus important. Par ailleurs, la relation Sino-Russe est l’une des relations bilatérales clé dans le monde. Répondant à la question de savoir "Comment les sanctions imposées unilatéralement par le bloc occidental affectent-ils les relations entre la Chine et la Russie ?", il explique :

"La coopération [Russie-Chine] apporte des bénéfices aux deux peuples, et favorise la paix, la stabilité et le développement dans le monde. L’année dernière les deux parties ont commémoré le vingtième anniversaire du traité de bon voisinage, de coopération et d’amitié sino-russe. Dans un environnement international de plus en plus complexe, l’esprit d’amitié éternelle et de coopération gagnant-gagnant du traité, revêt une grande signification positive et inspirante pour la Chine et pour tous les autres pays du monde. Je tiens à souligner que les relations sino-russes attachées à l’esprit d’indépendance sont fondées sur le non-alignement et la non-confrontation, elles ne visent aucune partie tierce, ni ne se soumettent aux injonctions et aux incitations d’aucune partie tierce. C’est un enseignement tiré des expériences historiques et aussi une innovation dans les relations internationales. Le mois dernier les deux parties ont publié la déclaration conjointe sur les relations internationales de la nouvelle ère et du développement durable mondial, dans laquelle ils ont affirmé clairement au monde, leur position de s’opposer au retour de la guerre froide et à l’incitation à la confrontation idéologique, de favoriser la démocratisation des relations internationales et de préserver les buts et principes de la charte des nations unies. La relation sino-russe suit une logique historique claire et possède une forte dynamique intrinsèque. L’amitié entre les deux peuples est d’une grande solidité et la coopération entre les deux pays est prometteuse.

"La gouvernance (mondiale) est à l’heure de l’Asie."

Revenant sur la volonté de leadership de la Chine en matière d'initiatives portant sur le multilatéralisme et la façon de régler les conflits mondiaux, il expose clairement la démarche chinoise en ces termes :

"La Chine est convaincue que la bonne voie, c’est renforcer la solidarité et la coopération sous le drapeau du multilatéralisme, et de travailler à bâtir une communauté d’avenir partagé pour l’humanité. Comme le Président Xi Ji Ping l’a indiqué, dans les turbulences d’une crise planétaire, les plus de 190 pays du monde ne sont pas à bord de leur petit bateau respectif, mais partagent heurts et malheurs à bord d’un même navire géant. Les petits bateaux ne tiennent pas devant les orages mais un grand navire peut affronter les vagues déferlantes. L’urgence est de préserver la paix. La paix est le préalable et la base du développement. Nous devons poursuivre la vision de sécurité commune, un degré de coopération durable, rejeter toute idée de sécurité exclusive ou absolue et oeuvrer fermement à faire cesser les conflits par les négociations, à régler les différends par le dialogue et à renforcer la confiance mutuelle par la coopération, afin de construire ensemble un monde de paix durable.

Deuxièmement, nous devons promouvoir la solidarité. C’est la diversité qui fait la splendeur de notre monde. La différence ne doit pas être une raison de la confrontation. Nous devons porter le véritable multilatéralisme vers les valeurs communes de toute l’humanité. Nous opposer à l’hégémonisme, à la politique du plus fort et à la politique des blocs, préserver le système international centré sur l’ONU et les normes fondamentales régissant les relations internationales fondées sur les buts de la charte des Nations Unies, et rendre le système de gouvernance mondial plus équitable et plus raisonnable.

Troisièmement, poursuivre l’ouverture. La mondialisation économique est la tendance de notre époque. Elle est indépendante de la volonté humaine et ne s’arrête pas à cause de la compétition géopolitique. Nous devons combattre toute forme de protectionnisme et d’isolationnisme, préserver résolument le système de commerce multilatéral libre, équitable et non discriminatoire, démolir les petites cours entourées de hauts murs, et bâtir ensemble un marché ouvert.

Quatrièmement, renforcer la coopération. Face aux défis planétaires, aucun pays ne peut se mettre à l’écart ni s’en sortir seul. Nous devons agir solidairement pour relever ensemble les défis et renforcer les échanges et la coordinations concernant les dossiers planétaires tels que la Covid-19, le terrorisme, le changement climatique, la cybersécurité, afin de trouver le plus grand consensus et la plus grande convergence d’intérêts.

Dans un monde en turbulences et en transformation, la Chine est toujours un stabilisateur et une énergie positive. Elle se tient toujours du bon côté de la marche de l’histoire. Nous continuerons à porter une vision mondiale, à assumer nos devoirs, à porter indéfectiblement le drapeau de la paix, du développement et de la coopération gagnant-gagnant, à construire un nouveau type de relations internationales et la communauté d’avenir partagé pour l’humanité et à travailler ensemble avec toutes les forces de progrès dans le monde pour le développement et un avenir partagé. "

Au sujet des relations sino-européennes

Les relations sino-européennes ne visent aucune partie tierce, ne se subordonnent à une tierce partie ni ne dépendent d'une tierce partie. Le développement du dialogue et de la coopération entre la Chine et l'Europe sur la base du respect mutuel et du bénéfice mutuel apportera plus de stabilité à la situation internationale en turbulences.

La coopération sino-européenne, qui a traversé des épreuves dans les décennies passées, s'enracine dans le soutien solide de leurs peuples, les larges intérêts communs et les aspirations stratégiques similaires. Elle possède une forte résilience et une grande potentialité. Elle ne sera ni ne pourra être renversée par aucune force.

La Chine voit depuis toujours ses relations avec l'Europe dans une optique stratégique de long terme. La politique européenne de la Chine est ferme et constante. Elle ne changera pas pour des raisons circonstancielles.

Au sujet des relations avec l'Afrique

La Chine prévoit d'oeuvrer à une meilleure qualité de la coopération pragmatique sino-africaine :

"Nous travaillerons à accélérer la coopération de qualité avec “la ceinture et la route” et à obtenir des résultats précoces. Nous oeuvrerons à une synergie entre les initiatives pour le développement mondial et l’agenda 2063 de l’UA afin de soutenir par des actions concrètes le développement durable en Afrique."

Par Kouadio Kouamé, directeur de la publication.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS