fbpx

Depuis la reprise des manifestations le Samedi 08 Décembre pour exiger le report des élections législatives, le Togo est plongé dans une violence extrême. Le Samedi dernier, 3 citoyens ont été abattu dont deux par le chef d’état major des Forces Armées Togolaises, le General Felix Katanga.

Les lampions viennent de s'éteindre sur une partie importante du procès qui se déroule à la CPI. Conformément à la volonté des juges, peu convaincus par les témoins de la procureure, nos avocats ont brillamment plaidé l'acquittement pur et simple des prévenus.

Le procès ouvert depuis 2011 à la cour pénale internationale (CPI) contre le président Laurent Gbagbo et le ministre Blé Goudé arrive dans ses dernières étapes, avec la fin des plaidoyers des deux équipes de la défense. Aujourd'hui, ce jeudi 22 novembre 2018, après la plaidoirie des deux derniers avocats de la défense du ministre Charles Blé Goudé hier mercredi, il était prévu qu'il prenne la parole. Chose que la procureure refusera catégoriquement, non sans susciter la désapprobation nette du juge-président CUNO Tarfusser. AfroPolitis vous propose dans cet article, l'intégralité du texte de la déclaration du ministre Charles Blé Goudé.

Longtemps réclamées par des gouvernements africains, des organisations de la société civile et de nombreux intellectuels, la restitution des œuvres d'art africains pillées pendant la colonisation et confisquées par la France, fait l'objet d'une revendication constante, "une guerre froide". Missionnés par le président français Emmanuel Macron, des universitaires africains et français viennent de rédiger un rapport préconisant notamment un accord bilatéral de coopération culturelle entre la France et les pays africains. Le docteur Amzat Boukari-Yabara nous donne sa lecture et ses préconisations sur ce processus engagé devant aboutir à terme à la restitution de certaines œuvres...

La société civile sénégalaise et les organisations de défense des droits humains ont produit et co-signé une déclaration sur les actions de réduction de l'espace civique et d'entrave à la liberté des citoyens par le gouvernement sénégalais. Cette déclaration faisant suite à la décision du gouvernement de retirer l'agrément de Lead Afrique francophone par le ministre de l’intérieur. Il lui est reproché de financer Y en a marre. La rédaction d'AfroPolitis.com vous propose ci-dessous leur déclaration conjointe en intégralité.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir nos articles exclusifs par e-mail.