fbpx

[Spiritualité] Pourquoi sommes-nous autant attirés par les religions et que nous leur donnons tout ? - Par Kafui Ekué

Spiritualité
Typographie

La spiritualité de nos Traditions africaines est VÉRITÉ-JUSTESSE ! Voici l'intitulé de cette conversation - vérité autour de nos traditions ancestrales publié par Kafui Ekué, membre de notre communauté AfroPolitis Media. AfroPolitis.com, votre média socialement connecté et politiquement engagé pour une Afrique unie, forte et prospère sélectionne et met en lumière les contenus les plus pertinents, postés par les membres de notre communauté sur les réseaux sociaux.

  • Elle : Kafui, pourquoi nous sommes autant attirés par les religions et que nous leur donnons tout ?
  • Moi : C'est parce que nous avons peur de la Vérité. Il y a en chacun de nous une part de lâcheté; et ce sont ces failles là que le système de contrôle suprématiste, avec ses armes que sont les différentes formes de violences et de terrorismes, les religions, les guerres, les assassinats, exploite.

    Nous préférons les mensonges qui nous déresponsabilisent en reniant nos Traditions qui sont des vérités. Nos Traditions sont des énergies, porteuses d'énergies. L'énergie est en mouvement perpétuel, cela oblige à se sublimer sans cesse. C'est une ivresse; c'est pour cela quelle est représentée par un cercle. Dans un groupe initiatique on ne s’assoit jamais de manière éparse mais toujours en cercle; car il faut que l'énergie circule ; et ce principe on le retrouve dans beaucoup de nos réalités quotidiennes ; notre habitat traditionnel est rond.

    L'énergie fait l'homme, et quand on abandonne l'énergie on devient comme un mouton, une brebis. On abandonne ses forces, ses capacités de réflexions et d'actions pour se soumettre. Comment expliquer que l'on en soit à croire qu'une femme ait mis au monde un enfant en dehors des lois et règles naturelles biologiques ? Comment croire qu'un individu soit né et mort pour nous, et que par ce fait, on est sauvé et que sa mort nous lave d'un supposé péché originel dont on est débiteur par naissance. Quand je me nourris, est-ce que cela fait disparaître ta faim ?

    Arrêtons de nous comporter comme des imbéciles ; de nous mentir à nous-mêmes et aux nôtres, d'embarquer les autres dans nos insanités à la fois spirituelles et physiques. Ceux qui font cela en connaissance de cause ou non devrons savoir qu'ils le payent tôt ou tard dans leur vie ou en transmettent la dette à leurs enfants. Ce qu'on appelle vulgairement le Karma, c'est la justice de l'Univers. Retournons vraiment à nos traditions et cela changera la donne.

  • Elle : C'est sévère ce que tu dis, Kafui. Finalement ça ne change pas de ce que disent les religions.
  • Moi :Si. Il y a une différence. Tu payes pour ce que tu fais ou tu le transmets à tes descendants. Ça passe par le sang de la lignée. Et quand tu payes ou répares ça nettoie pour toute la lignée. Imagine que tu sois dans un lieu avec une personne et que cette personne est à une distance de toi, et qu'il y a un objet à côté de la personne dont tu as besoin ; Si on devait respecter à la lettre ce que représente dans nos traditions le concept de liberté, tu ne peux pas demander ni encore moins exiger de la personne de prendre l'objet et te l'amener. L'exploitation d'autrui est interdite, et donc le travail comme on le pratique aujourd'hui est contraire à la liberté.

    Dans nos traditions, on collectivisait les travaux et on partageait les fruits. Il serait difficile de revenir à cela, mais on doit pouvoir réfléchir pour se rapprocher de nos valeurs ; or on n'y parvient pas parce que nos énergies sont parasitées par les religions.

    Regardes tout le temps que l'on passe dans ces trucs, l'argent (qui est une énergie) qu'on y met... Et surtout le temps, une autre énergie, qu'on y met. Imagine si on investissait ce temps à réfléchir sur nous et à nous organiser. Ce qu'on faisait avant que des escrocs n'aient trouvé le moyen de nous occuper à ces futilités qui les enrichissent et fait que notre peuple les vénère.
  • Elle : Kafui, tes réponses sont toujours comme une arme qui détruit les convictions et certitudes qu'on avait. Mais comment on n'y pense pas ?
  • Moi : Parce qu'il y a des gens dont le boulot est de vous empêcher d'y penser ; de vous rapprocher de nos traditions, de nous les réapproprier et nous rendre compte qu'ils sont des escrocs. De toute façon, ils ne l'emporteront pas au paradis ; car ils sont pris à leur propre jeu.

    La Maât on en revient toujours à la Maât; elle fixe le karma. Elle est la logique impitoyable de ce qui doit être. Elle a une assise solide sur les quatre piliers Forces de la création et qui nous lient. Elle est l'inévitable conséquence de l'ordre juste des choses. Tout se recoupe, tout se recoupe et on n'échappe jamais à la Loi de l'Univers.[...]

Par : Kafui Ekué
Dan$ôvi Danxoevi Alevi Huvi !
Olofin Adimula, Olofin Aye Olufe.
Adzihin Gaâ-Fia, Hlonbiala, Avedzikpɔla - Traditionaliste
Initiateur & Thérapeute du KAXOKA-KAHOKA
Disciple de Maâ $aba Dan$ô Tsamba !

Crédit publication : La rédaction - AfroPolitis Média

Source :

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir nos articles exclusifs par e-mail.