fbpx
22
Mar
06
décembre

[Crise alimentaire] L'U.E détourne les céréales destinées aux pays pauvres : ''sur 121 navires sortis d'Ukraine, seulement 3 ont été dirigés vers les pays pauvres'', révèle Vladimir Poutine

EXCLUSSIF: VLADIMIR #POUTINE DONNE UNE CONFÉRENCE DE PRESSE À L'ISSUE DU SOMMET DE L’OCS que 35% des céréales destinées aux pays pauvres ont été détournées vers les pays de l'Union Européenne et seulement 3% ont été livrées par l'ONU aux pauvres "Sur 121 navires sortis des ports Ukrainiens, seulement 3 ont été dirigés vers les pays pauvres pour le programme alimentaire de l'ONU (...) et 35% des céréales exportées d'Ukraine sont arrivés dans les pays de l'Union européenne. C'est sûr, ce ne sont pas les plus pauvres. " L'union Européenne a levé les sanctions contre l'importation d'engrais vers l'UE, mais pas vers les pays les plus pauvres alors qu'elle prétendait se soucier de prévenir la famine dans les pays pauvres. Quand les occidentaux ferment eux même le gaz pour faire grimper le prix et accusent ensuite la Russie Poutine dit que - la Pologne a fermé la turbine - l’Ukraine a également fermé - northstream 1 était en travaux c’était déjà fini mais la filiale britannique de Siemens qui a le contrat avec la Russie ne veut pas donner les documents de réparation ce qui est important si jamais la Russie veut les revendre à l’Iran par exemple - northstream 2 fraîchement inauguré mais fermé alors qu’il suffit qu’ils appuient sur un bouton et le gaz arrive Ça montre bien qu’il y’a une volonté délibérée des occidentaux de remplacer le gaz russe par le gaz américain GNL. Mais pour cela il faut faire grimper les prix afin de rentrer dans le coup de production du GNL américain Tout ça au dépens du contribuable européen 0:00 le sommet s'est terminé pourriez-vous faire le bilan et dire quelles sont les 0:07 perspectives du développement de l'organisation qu'est-ce qui est le plus important dans cette organisation pour la Russie 0:13 le plus important partout c'est le développement économique 0:21 et l'Organisation de coopération de Shanghai justement réunies les 0:26 conditions favorables au développement économique de la Russie son développement social et ça permet de 0:33 satisfaire de parvenir aux objectifs que nous sommes fixés et cette organisation 0:38 de coopération de Shanghai consiste comprendre des pays dont 0:44 la population sur leur territoire regroupe presque la moitié de l'humanité 0:51 c'est c'est 25% du PIB mondial et ce qui est encore plus important 1:00 les économies des pays de cette région 1:06 donc des pays qui sont membres de cette organisation se développe à 1:11 des rythmes des taux qui sont bien supérieurs à ceux des autres régions du 1:16 monde j'ai parlé avec le président chinois avec le Premier ministre 1:22 indien donc c'est 7% dans un pays 5% dans l'autre donc 1:28 c'est un potentiel qui est énorme et donc le volume des échanges 1:35 commerciaux avec ces pays augmentent rapidement et si cette dynamique se maintient et elle va probablement se 1:41 maintenir il y a un certain nombre de circonstances objectives qui le permettent cela signifie que nous serons avec eux 1:49 et nous défendrons nos intérêts et c'est ça le plus important 1:57 bonjour Voici une question préoccupe préoccupe 2:02 beaucoup de gens chez nous dans notre pays les gens sont préoccupés par le déroulement de l'opération militaire 2:08 spéciale à l'Ukraine nous voyons le plus souvent les frappes même sur les 2:13 territoires de la Russie les attentats sur le territoire russe et des déclarations agressives selon lesquelles 2:19 c'est la chute de la Russie qui est l'objectif final de l'Occident et de 2:25 l'Ukraine alors que la réaction russe est assez réservée 2:32 je suis même un peu étonné d'entendre votre question ça fait 10 ans que les 2:38 pays occidentaux n'ont cessé de cultiver l'idée de la désagrégation de l'Union 2:46 soviétique puis de la Russie et j'ai déjà cité 2:52 certains dirigeants britanniques par exemple après la deuxième guerre mondiale après la 2:59 Première Guerre mondiale aussi après la deuxième guerre mondiale et déjà virginsky avait déjà indiqué tout cela 3:07 avec certaines volontés de diviser là aussi après il avait changé lui-même de 3:12 position il avait pensé justement qu'il fallait au contraire maintenir la Russie unie 3:20 face à la Chine et donc 3:26 nous voyons la politique qui suive et nous voyons que cela ils utilisent des 3:32 instruments qui sont inacceptables ils ont toujours voulu déstabiliser notre produit notre pays 3:40 et ça ça signifie que un problème à un moment il y a eu l'idée justement d'utiliser l'Ukraine pour parvenir à cet 3:47 objectif et aujourd'hui c'est ce qu'on voit en vous répondant je le dis et il y a une conclusion qui s'impose 3:55 ici c'est que pour éviter tout cela justement nous 4:03 avons lancé cette opération militaire spéciale et un certain pays occidentaux 4:08 en particulier les ateliers voilà il voulait créer une enclave anti Russie et 4:14 secoué perturbé toute cette situation dans notre région et 4:20 c'est justement notre objectif c'est éviter une telle évolution de la situation 4:26 alors je dirais pas que notre réponse est mesurée mais en tout cas le 4:32 déroulement de l'opération militaire spéciale ce n'est pas 4:37 un avertissement c'est une opération spéciale au cours de laquelle nous 4:43 voyons les tentatives qui sont faites 4:49 de mener des attentats sur notre territoire contre notre infrastructure 4:55 contre nos citoyens effectivement nous répondons pour l'instant de façon 5:00 mesurée mais bon les notre armée a effectué certaines 5:06 frappes considérons que ce sont des avertissements mais effectivement si ça 5:13 continue la réponse sera plus grande concernant les attentats oui effectivement 5:19 c'est une méthode gravissime qui est utilisée nous avons vu ce qui s'est fait sur les 5:26 territoires libérés et le détentatives sur le territoire de 5:32 la Russie et y compris je sais pas si ça a été dit publiquement ou pas mais en 5:37 tout cas il a eu il y a eu des tentatives de mener des attentats 5:43 pas seulement sur les sites nucléaires mais en tout cas autour de nos centrales 5:48 nucléaires sur le territoire de la Russie et je parle pas de la centrale des apogée ici donc nous suivons très 5:54 attentivement et nous prenons les mesures nécessaires pour éviter que la situation ne dégénère 6:00 mais en tout cas une réponse suivra si il ne comprennent pas 6:05 que ces méthodes sont inadmissibles ces 6:11 méthodes ne se distinguent en rien finalement de celle des terroristes bonjour Russia 6:17 a présenté récemment le projet de garanties de la sécurité oui je voudrais dire encore une chose vous avez dit que 6:24 nous voyons une activité là et de l'autre côté mais les autorités de caisse ont dit 6:30 qu'ils avaient lancé une contre offensive active on 6:37 verra ce que ça donne à vous [Musique] a présenté récemment le document le 6:43 projet des Gardies de sécurité pour l'Ukraine quel comme interuriez-vous donner quelle évaluation à ce projet 6:51 franchement j'en ai pas pris connaissance je n'ai pas vu ce que cette 6:56 fois-ci ils ont proposé mais on avait commencé par ça nous 7:01 avions nous quand il y avait des négociations avec les autres de Kiev et justement 7:08 nous étions arrêtés dans ces négociations à Istanbul sur ce fameux projet de 7:16 négociation donc ensuite nous avions retiré nos troupes de Kiev pour réunir 7:23 justement les conditions favorables et eux-mêmes donc même avaient renoncé à 7:29 ces propositions ils avaient dit qu'il y avait aucun accord possible avec la Russie mais que il chercherait à 7:36 remporter la victoire sur le terrain donc voilà c'est ce qu'ils essaient de faire en ce moment en menant cette 7:44 ronde offensive nous verrons comment cela va s'unir en 7:49 ce qui concerne les garanties de sécurité dans l'ensemble il y avait des garanties très strictes 7:57 que nous avions proposé de notre part de la part des pays de l'OTAN 8:04 au niveau régional avec l'application de la Turquie et en gros nous étions d'accord 8:10 il y avait certains points sur lequel il fallait encore travailler 8:17 un peu mais en tout cas 8:22 c'était une exigence importante donc les autorités de KEF elle-même ont mis ça de 8:30 côté je sais pas ce qu'ils ont inventé à la place parce que leur position quasiment sur 8:36 chaque point change presque chaque jour donc il faut regarder d'ailleurs je tiens à rappeler à cette occasion que 8:42 avant même le début du lancement de l'opération militaire spéciale quand nous avions parlé des principes de 8:49 sécurité et de garantie de sécurité pour la Russie personne n'avait estimé nécessaire de 8:55 région malheureusement bonjour 9:05 le déroulement de l'opération militaire spéciale est-ce qu'il faut la corriger 9:13 il y a pas de correction à apporter à ce plan l'état-major 9:19 au cours de l'opération au cours de son déroulement prend des mesures il réagit 9:25 en fonction de la situation il le but principal demeure le même 9:31 c'est la libération du don de basse ce travail se poursuit malgré les tentatives de contre-offensive qui ont 9:37 été faites par l'armée ukrainienne mais notre opération dans le Dombas elle ne 9:42 cesse pas elle continue elle avance à petit pas mais en tout cas progressivement 9:48 s'avance et l'armée russe occupe de plus en plus de territoires donc ce n'est pas 9:54 toute notre armée qui doute ici c'est une partie ce sont les contractuels qui 9:59 travaillent ici ceci est lié à un certain nombre de paramètres clairs au 10:06 niveau des effectifs mais sur cette partie de l'opération en fait 10:13 il n'y a pas de véritables changements au fond ce que l'état-major considère 10:19 peut-être d'appuyer plus à tel ou tel endroit mais en tout cas l'objectif final n'a pas changé et l'opération 10:27 continue 10:34 la proposition pour votre réunion avec zélinski qu'est-ce qu'il a dit 10:41 est-ce qu'il a fait la proposition de devoir une réunion avec zilinski il le 10:47 propose tout le temps vous savez depuis longtemps et il y a rien de mal là le président 10:54 turc apporte une contribution significative dans la normalisation notamment en matière 11:01 sur la question alimentaire avec autour de des céréales 11:08 ukrainiennes et je dirais que c'est en grande partie le fruit de son travail donc effectivement ça contribution est 11:15 importante sur des questions qui sont graves autour de cette crise 11:22 et c'est tout à fait logique effectivement qu'il propose une rencontre avec le président zeldenski 11:29 parce qu'il est ce compte que cela pour apporter un résultat positif 11:35 quels sont les conditions sur lesquelles un dialogue avec le crâne est possible mais ceux qui refusent la première 11:41 condition pour qu'il puisse alors le président 11:46 Selens la dit publiquement je sais pas où en tout cas elle le dit publiquement il a dit qu'il n'est pas prêt et qui ne 11:52 veut pas discuter avec eux s'il était pas d'accord bah il faut pas vous savez déjà parler de votre réunion 12:00 avec Monsieur Erdogan de quoi avez-vous discuté notamment dans le sujet de 12:05 céréales est-ce que les céréales vont parvenir au pays le plus pauvres en ce qui concerne je sais pas ce qu'on a dit 12:12 au sommet ce que je dis ça a été entendu pour la presse ou pas 12:20 alors je vais me répéter la première chose c'est que le premier ministre 12:26 était l'initiateur de cette idée et l'ONU avait donc proposé ça et lui il a 12:35 concrétisé cette idée aujourd'hui 12:44 en tout cas c'est plutôt les chiffres d'hier ou d'avant-hier sur il y a eu 121 12:51 navires sortis des ports ukrainiens et sur 120 bateaux il n'a que 3 qui ont été 12:59 dirigés dans les pays pauvres pour le programme 13:04 alimentaire de l'ONU environ 35 peut-être plus maintenant de pour cent 13:10 de la céréale évacuer exporter d'Ukraine sont arrivés dans les pays de l'Union 13:19 européenne alors c'est sûr que c'est pas les pays les plus pauvres 13:24 et il n'y a que 4,5% qui sont allés dans les pays les plus 13:30 pauvres selon le programme alimentaire de l'honneur et le Premier ministre Erdogan dans notre discussion bilatérale 13:38 a justement soulever cette question on a parlé du volume total qui est 13:44 dirigé vers les pays pauvres encore une fois ça dépend pas de nous nous notre 13:50 responsabilité c'est d'assurer la cheminement de ces navires et c'est ce que nous faisons en partenariat avec 13:56 l'ONU et les autres partenaires de ce programme donc nous sommes 14:02 donc l'objectif c'était justement de toutes ces discussions c'était justement de faire en sorte que il y a cet 14:09 acheminement des céréales le secrétaire général de l'ONU je sais que 14:14 sincèrement lui il fait les efforts nécessaires mais je vois que lui non plus n'y arrive pas pour l'instant en ce 14:21 qui concerne l'évacuation pour la livraison de nos engrais il y a encore une décision 14:28 monstrueuse je dirais de la part de la Commission européenne c'est honteux 14:36 lever les interdictions sur l'achat de nos engrais mais seulement pour les pays 14:43 de l'Union européenne et alors les pays pauvres qu'est-ce qu'ils font 14:49 et toute cette rhétorique des forts d'efforts communs visés pour éviter la 14:55 fin dans le monde dans les pays les plus pauvres qu'est-ce que ça veut dire c'est du bluff tout ça c'est simplement pour 15:01 satisfaire leur propre intérêts égoïstes alors que ce sont des problèmes qui sont 15:06 créés eux-mêmes dans leur domaine et cette question alimentaire cette question énergétique aussi tout cela 15:13 ceux qui n'ont fait et donc maintenant ils résolvent cette question au dépend 15:18 des autres alors j'espère que le bon sens va triompher et notamment au sein 15:24 de la Commission européenne pour corriger cette situation je considère c'est une erreur et c'est la même chose 15:30 sur l'exportation des engrais russes regardez 15:36 la Biélorussie est un des plus grands pays producteurs de d'engrais au monde 15:44 alors on a levé les sanctions contre nos engrais d'ailleurs les 15:50 Américains ont été le premier à le faire les Américains sont un peuple très 15:56 pragmatique quand on si on revient qui pour revenir au céréales 16:04 ukrainiennes sont principalement des sociétés américaines il se trouve qu'il y a un certain nombre de terres en 16:10 Ukraine qui ont été vendues aux Américains et donc voilà c'est c'est là-dessus comportait nos disques 16:16 c'est pas le plus important le plus important c'est que donc il y a eu des levées de sanctions contre nos engrais 16:23 mais le problème c'est qu'on peut toujours pas les affréter les assurés les interdictions d'escale dans nos 16:30 ports pour les bateaux étrangers sont interdits aussi 16:35 c'est pareil pour le pour les règlements financiers tout ils connaissent tout 16:41 bien tous ces oui oui nous allons résoudre les problèmes il faut rendre hommage au secrétaire général de le il 16:48 essaye justement de résoudre la question il est en contact avec tous les participants de ces discussions pour l'instant il y a pas encore le succès 16:55 escompté mais espérons que ces discussions du secrétaire général nous 17:00 nous sommes prêts à vendre nous pouvons vendre et nous vendons tous nos produits il y a un débouché sur le marché c'est 17:06 clair mais si le problème c'est que si on continue 17:11 comme ça nos produits ne diront justement pas jusqu'au pays les plus 17:17 pauvres on a 330 millions de tonnes qui sont bloqués nous on a dit qu'on était prêt à les donner gratuitement on peut 17:24 les les plus les plus pauvres mais les CD au moins circuler et ils sont bloqués pour l'instant c'est étonnant donc ils 17:31 veulent pas que la Russie gagne de l'argent mais si on le donne gratuitement au pays pauvre on va pas gagner d'argent alors pourquoi ils font 17:36 ça je comprends pas pourquoi bon tout ça donc c'est du bavardage au niveau des 17:43 pays les plus riches et dans les faits qu'est-ce qu'ils font moi j'ai quand même l'impression que 17:50 en particulier les pays européens ce sont d'anciennes puissances coloniale 17:56 et qui ont conservé ce paradigme 18:03 de philosophie colonial de vivre aux dépens des autres 18:08 ils n'arrivent pas à sa débarrasser de ce paradigme dans leur politique 18:14 pratique concrète tous les jours donc je pense qu'il est temps de mettre fin et 18:19 de tirer les conclusions qui s'imposent ici de façon beaucoup plus civilisée 18:25 votre réunion ambilatérale avec le chef chinois étant donné l'atmosphère très 18:32 compliqué actuel sur la planète tout le monde a suivi cette réunion qui sont les 18:38 résultats principaux il y avait pas de choses plus importantes aujourd'hui 18:43 simplement c'était une discussion habituelle ordinaire entre nous il y a 18:52 longtemps que nous n'avions pas eu de discussions en vis-à-vis et après l'ouverture des Jeux Olympiques 18:57 à Pékin et nous avons constaté encore une fois l'augmentation du volume des 19:03 échanges l'an dernier j'avais dit nous avons 140 milliards l'an dernier et nous 19:09 voudrions arriver à 200 milliards de dollars alors peut-être que c'est un 19:14 objectif éloigné mais cette année nous avons déjà obtenu 19:21 180 voire peut-être 190 milliards de dollars d'échanges commerciaux et 19:26 finalement donc cet objectif de 200 milliards qu'on s'était fixés les finalement assez proche et ça c'est le 19:31 plus important nous avons parlé justement de ce qu'il faut faire en plus pour 19:38 pour que cet échange se poursuive quelles sont les conditions que nous 19:43 devons réunir ici lever certaines restrictions 19:49 administratives évitez tous les conflits commerciaux qui peuvent exister en 19:57 présence de nos partenaires donc il y a un certain nombre de restrictions qui nous sont imposés et qui ne qui sont 20:04 illégitimes et donc il faut bien que nous régissions à cela nous avons parlé 20:09 de ça donc nous allons parler aussi de des règlements financiers dans les 20:16 devises nationales ça n'avance pas aussi vite que nous voudrions mais en tout cas ça progresse nous avons parlé des grands 20:21 projets que nous mettons en oeuvre des projets d'instructures 20:26 d'infrastructures qui doivent permettre de débloquer les flux 20:34 de produits voilà c'est surtout de ça que nous avons parlé bien évidemment il y a des questions liées 20:40 aux différentes crises dans une atmosphère bienveillante et 20:47 tout à fait de compréhension monsieur je vous propose qu'on termine allez-y 20:54 j'ai encore d'autres choses à faire le ministère des Finances américains a 21:00 augmenté le nombre des personnes qui font l'objet des sanctions et là j'ai été modifié le caractère de 21:10 leur travail quelle limitation l'âge je parle de l'âge je vais expliquer pourquoi 21:16 il y a maximum votre aide mais 21:25 Maxime qu'est-ce qu'il a il est sous sanction maintenant il est sous sanction 21:30 c'est probablement parce qu'il a rencontré 21:43 pour les enfants qu'est-ce qu'elle a fait 21:48 il est volé les enfants Ukrainiens c'est la formule choisie pour par les 21:54 Américains et ramzankaderov et ses enfants mineurs trois sur quatre ces 22:01 enfants mineurs c'est la première fois que j'entends parler de ça je viens d'arriver j'étais occupé par d'autres 22:06 questions donc j'étais pas au courant qu'est-ce que pensait de ça je pense que c'est de la schizophrénie 22:12 parce que des enfants mineurs sous sanctions 22:18 ça dépasse les bornes ils ont cessé de comprendre ce qu'il fait ce qu'ils font en ce qui concerne 22:25 notre emboutement sur les droits des enfants comme nous le savons cette occupé elle 22:31 continue que Dieu l'aide elle continue à s'occuper de l'évacuation de nos enfants 22:39 des zones de combat de Siri d'Irak 22:44 des enfants qui est en fonction de différentes circions se sont retrouvées abandonnés 22:50 donc c'est une mission très noble ces gens-là risquent leur vie 22:57 évidemment elle a évacué des enfants des zones de combat 23:03 et dans le don de base notamment donc ce qu'il faut lui dire c'est merci s'incliner devant elle et les sanctions 23:11 alors sa première fois que j'en entends parler et je trouve ça scandaleux 23:17 merci 23:24 j'ai une question sur la situation entre l'Arménie et les abats à votre avis à 23:30 présent y a-t-il des têtes tentatives de la part des autres pays d'influencer cette situation dans le au Caraba tant 23:37 que Moscou est occupé par l'opération militaire spéciale Ukraine est-ce que la Russie est assez de ressources pour 23:43 continuer à faire une influence sur les collègues pour avoir la paix oui vous 23:48 avez vu donc le dernier incident n'a finalement rien à voir avec le carbac c'était dans une autre région 23:57 la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan et nous regrettons cela il y a eu des 24:06 victimes mais en tout cas sous l'influence de la 24:14 Russie heureusement ce qu'on fait a été localisé donc voilà votre question sur 24:19 les ressources une question sur G20 24:24 aujourd'hui se termine le sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai mais il y aura bientôt la 24:31 réunion sur le G20 est-ce que vous allez visiter l'Indonésie et ce qu'il y a 24:36 d'incertitude je veux regarder je suis désolé à Bali c'est très joli c'est beau 24:42 là-bas la question c'est pas ça on va voir comment la situation va évoluer ici 24:48 sur le plan économique dans différents domaines donc évidemment je suis invité 24:54 à me rendre au G20 le président m'a informé personnellement quand il est 25:01 venu à Moscou il m'a appelé encore il m'a dit n'oubliez pas donc il y a une certaine pression de sa 25:07 part donc sa position est claire nous voulons vous voir à ce sommet donc je vais 25:13 regarder nous allons décider la Russie y participera allez c'est la dernière question parce 25:20 que vous êtes nombreux moi je suis tout seul certains international bonjour Merci 25:26 beaucoup pour venez de parler des navires avec des céréales qui sont allés 25:31 en Europe alors que la crise alimentaire n'a pas lieu en Europe mais elle est 25:37 un lieu autre part récemment il y a eu cette question du 25:43 président européenne pour résoudre la crise énergétique 25:49 il y a des comptes très importants très des tarifs très élevés pour l'énergie et 25:57 donc il a été proposé d'envoyer à vos personnellement que pensez-vous de cette proposition j'ai pas entendu parler de 26:03 ça une nouvelle fois c'est une tentative de rejeter la responsabilité 26:09 ou la douleur du malade sur sur les autres malades ici la crise 26:15 énergétique en Europe elle n'a pas commencé avec le début de l'opération 26:21 militaire spéciale en Ukraine dans le don de base ça elle a commencé bien avant au moins un an voir plus elle a 26:27 commencé aussi curieux que cela puisse paraître par la 26:33 question de la transition verte évidemment il faut se préoccuper du climat effectivement il y a un point de 26:41 non-retour quand le climat change de telle façon que on ne peut plus on ne 26:46 pourra plus arrêter ce processus vous faudra aller voir sur une autre planète de système solaire 26:52 ou peut-être il y avait eu la vie selon les scientifiques autrefois mais aujourd'hui il fait 500 degrés c'est 26:59 évidemment personne ne veut ça mais il faut le faire de façon progressive 27:06 cette politique dans une conjoncture très définie ils ont commencé 27:15 à les banques ont cessé de donner des crédits pour le secteur 27:21 des hydrocarbures le gouvernement a cessé de donner des terres ils ont 27:28 ils ont cessé de financer les constructions dans le 27:34 domaine des infrastructures peut être donc ils arrêtent ces infrastructures mais 27:41 cela s'est passé déjà il y a plusieurs années aujourd'hui on voit que les prix 27:47 augmentaient par exemple sur le gaz aux États-Unis mais l'extraction augmente 27:52 aussi mais pas autant que si vous voulez parce que les banques ont peur de donner des crédits vous comprenez que 28:00 les spécialistes j'espère qu'on se comprennent très bien mais cette déclarations populistes qui disent 28:07 cellules coupables aller voir ça c'est simplement c'est pour se protéger de l'indignation de leur propre 28:15 population ça c'est le premier point donc 28:21 c'est des points de repère qui sont faux on a anticipé alors qu'on n'était pas 28:27 prêt à répondre au défi de l'énergie verte 28:33 face aux quantités immense qui correspondent aux besoins de l'économie 28:39 donc l'économie elle elle croit et il y a de moins il y a moins d'énergie pour 28:46 répondre à ses besoins le deuxième point sur le gaz on avait cherché à convaincre 28:52 le les Européens ne regardez pas sur des prix du marché je l'ai dit je le répète 28:58 Gazprom a besoin d'investir des milliards dans les nouvelles 29:03 exploitations dans l'espoir qu'il vendra ce gaz 29:09 c'est là l'intérêt de conclure des contrats à long terme 29:14 c'est une garantie pour ceux qui produisent pour ceux qui achètent alors ils disaient non que c'est le marché qui 29:20 est régule on leur avait dit mais non en fait pas ça il va y avoir des conséquences qui seront graves et en 29:26 fait ils ont forcé vous savez ce qu'ils ont fait c'est à dire le prix des contrats il y a 29:33 une petite part du prix spot ils nous ont forcé à faire 29:39 cela et Ghost Rome est obligé dans le gaz de compter pas seulement le panier 29:46 énergétique mais aussi les prix spot donc le spot augmente et 29:52 donc le prix à long terme et nous on y est pourquoi là-dedans ça c'est la 29:57 première chose deuxièmement je le dis souvent 30:07 ne fournit pas de gaz mais vous êtes normaux ou quoi 30:13 la Pologne a mis sous sanction le gazoduc il y a mal Europe et Scholl m'a 30:22 appelé il dit appeler Varsovie d'être là qu'ils ouvrent le l'itinéraire mais c'est tout le deuxième 30:29 point deux itinéraires sur le territoire 30:37 et donc le crâne a fermé elle reprend de l'armement et elle a fermé un des deux itinéraires 30:45 et encore 25 milliards de fermer donc je vais pas m'attarder sur les 30:50 milliards mais je parle des itinéens appeler keV dites-le d'ouvrir et puis 30:56 enfin par exemple Nord Stream il y a une turbine qui est qui est en panne puis 31:03 une autre c'est pas nous qui les mettons en panne alors il y avait des opérations de maintenance qui était prévu un 31:10 contrôle technique on a découvert en présence des spécialistes de Siemens on 31:17 a vu des fuites d'huile donc ils ont fixé ils ont signé les comptes rendus 31:24 ils ont dit il faut faire un des réparations pour éviter une 31:31 explosion donc on a apporté ça et après on dit gastroom ne récupère pas la turbine bon 31:39 on l'a dit souvent Gazprom pour l'entretien des turbines à 31:46 un contrat non pas avec Simone mais avec sa filiale et la filiale en 31:52 Grande-Bretagne doit délivrer des documents sur lesquels tout est 31:57 fixé parce que les turbines c'est notre propriété et on sait pas et si gastroom 32:05 veut revendre cette urbine par exemple en Iran ou ailleurs ça veut dire que l'état technique est bon mais la filiale 32:10 de Siemens en Grande-Bretagne ne nous donne rien ce n'est que du blabla 32:16 c'est là le problème et en plus il fallait apporter un des changements par 32:22 un avenant au contrat parce que la turbine était arrivée en Allemagne mais on disait mais il fallait 32:28 qu'elle vienne à Saint-Pétersbourg alors on pourrait dire c'est un détail mais si on va déteste c'est important est-ce que c'est nous qui avons inventé tout ça 32:35 donc Nord Stream a été coupé 32:40 alors si c'est si pénible mais lever les sanctions sur nos stream 2 55 32:47 milliards de mètres cubes par an il suffit d'appuyer sur le bouton non ils 32:53 ont fermé eux-mêmes ils ferment là-bas il ferme ici donc ils ont mis ça sous sanctions 33:01 il veut pas le l'ouvrir est-ce que c'est notre faute que de réfléchir eux-mêmes qui est 33:08 coupable de quoi et qu'il ne rejette pas leur propre responsabilité gaz from et la Russie a toujours respecté ses 33:15 obligations et elle le fera toujours dans le cadre des accords qui ont été coupés sans il y a jamais eu aucun pépin 33:23 je vous remercie