Alassane Dramane OUATTARA, Président de la république de Côte d'Ivoire

Ouattara II sera-t-il pire que Ouattara I ? On pouvait faire le pari que n’ayant plus rien à « conquérir » dès lors que son deuxième (et ultime) mandat, il jouerait la carte du prince magnanime et réconciliateur, même par pur orgueil et désir d’inscrire son nom dans l’Histoire. A la lecture de l’interview qu’il a accordée au Monde, à l’AFP et à RFI, on est obligé de faire preuve de lucidité. Le maître d’Abidjan, à qui la gouvernance unilatérale et autoritaire a tant réussi, n’a absolument pas l’intention de changer de fusil d’épaule.

KKB lors d'une conférence lundi 26 octobre 2015 à Abidjan

Le candidat à l'élection présidentielle Kouadio Konan Bertrand, dit "KKB", l'une des grandes figures de la vie politique ivoirienne, a félicité lundi soir le président sortant Alassane Dramane Ouattara, avant même que la Commission électorale ne donne le résultat du scrutin de dimanche.

Manifestation populaire au Congo Brazzaville

La jeunesse panafricaine a décidé de prendre son destin en main et d'assumer pleinement ses responsabilités face à l'histoire, pour la préservation des intérêts de l'Afrique et la sauvegarde de l'avenir des futures générations. Pour ce faire, plusieurs organisations se sont regroupées au sein des "mouvements citoyens africains" afin de faire front commun dans la lutte pour la libération du continent. Afropolitis vous propose en intégralité la dernière déclaration, publiée ce 24 octobre 2015.

Le Président Alassane Dramane OUATTARA en campagne à Abidjan

Alassane Ouattara, 73 ans, est le grand favori de l’élection présidentielle qui se tiendra dimanche 25 octobre en Côte d’Ivoire. Après cinq années d’un pouvoir acquis dans les urnes contre l’ancien président, Laurent Gbagbo, mais qu’il n’aura pu exercer qu’après une offensive militaire, appuyée par l’armée française et les casques bleus des Nations unies, le chef de l’Etat sortant défend son bilan et entend maintenir le cap de la politique engagée depuis la mi-2011.

Le collectif balai citoyen

Afropolitis publie ce vibrant appel lancé par le collectif "balai citoyen" en Octobre 2014 qui a mobilisé toute la jeunesse burkinabè autour d'un idéal démocratique, patriotique et panafricain. Cet appel, qui est plus que jamais d'actualité, a été entendu par la jeunesse burkinabè qui, par sa forte mobilisation, a entraîné la chute du dictateur Blaise Compaoré et l'échec au coup d'état du général Diendéré. La portée de cet appel dépasse les frontières du Burkina et s'adresse aussi à toute la jeunesse panafricaine, éprise de paix, de liberté, d'émancipation et de développement économique centré sur les valeurs et les ressources africaines. Voici la déclaration dans son intégralité:

Plus d'articles...

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir nos articles exclusifs par e-mail.