"Comment briser les chaînes de la domination étrangère en Afrique?" Ce sujet est tellement vaste, multidimensionnel et pluridisciplinaire qu'il serait naïf de penser pouvoir le traiter de façon exhaustive en un seul article. C'est la raison pour laquelle, nous le traiterons en une série de 3 articles, dont celui-ci représente le second volet.

"Comment briser les chaînes de la domination étrangère en Afrique?" Ce sujet est tellement vaste, multidimensionnel et pluridisciplinaire qu'il serait naïf de penser pouvoir le traiter de façon exhaustive en un seul article. C'est la raison pour laquelle, nous le traiterons en une série de 3 articles, dont celui-ci représente le premier volet.

Il y a dix ans, dans la nuit du 19 au 20 août 2006, le navire Probo Koala déversait à Abidjan près de six-cent tonnes de déchets provenant du raffinement d’un hydrocarbure lavé à la soude caustique, coûtant la vie à dix-sept personnes et intoxiquant des dizaines de milliers de personnes. Hier, l'ONU reconnaissait avoir envoyé en Haïti des casques bleus qui ont introduit le choléra. Aujourd'hui, la Ligue Panafricaine - LP Umoja rappelle le crime industriel du Probo Koala et lance un appel à la classe politique africaine :« Seule une politique environnementale, sanitaire et énergétique souveraine permettra à l’Afrique d’affronter les différentes menaces bactériologiques, chimiques et radioactives que la science sans conscience apporte aux systèmes de prédation économique.»

"Comment briser les chaînes de la domination étrangère en Afrique?" Ce sujet est tellement vaste, multidimensionnel et pluridisciplinaire qu'il serait naïf de penser pouvoir le traiter de façon exhaustive en un seul article. C'est la raison pour laquelle, nous le traiterons en une série de 3 articles, dont celui-ci représente le second volet.

Le massacre de plusieurs dizaines de civils dans la nuit de samedi à dimanche dernier à BENI, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), se trouve être le énième d'une série de massacres perpétrés à l'arme blanche, et ce, depuis 2014. Certains observateurs internationaux n'hésitent plus à qualifier ce qui se passe dans cette localité de la RDC de véritable "génocide". Face à cette grave situation, la Ligue panafricaine UMOJA se prononce à travers un communiqué officiel, dont nous vous livrons le contenu ci-dessous.

Plus d'articles...

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir nos articles exclusifs par e-mail.