fbpx

[Afrique] Covid-19 : Pour endiguer l'épidémie, les experts africains et chinois partagent leurs expériences

Santé
Typographie

Des experts en santé du Burkina Faso ainsi que ceux de 22 autres pays d’Afrique et de l’union africaine ont pris part à une téléconférence organisée par le Ministère des Affaires Etrangères et la Commission Nationale de la Santé de la République Populaire de Chine sur l’expérience chinoise en matière de lutte contre le nouveau coronavirus. C’était le mercredi, 18 mars 2020, en présence de l’Ambassadeur de Chine au Burkina, S.E.M. Li Jian. Cette téléconférence a permis auxdits experts de s’enquérir des méthodes utilisées par la Chine pour lutter contre le Covid-19 et de trouver des réponses à leurs préoccupations afin de prévenir et de riposter efficacement contre la maladie dans leurs pays respectifs.

Le mercredi, 18 mars 2020, les autorités chinoises ont tenu une téléconférence avec des experts en santé publique de 23 pays d’Afrique dont le Burkina Faso. L’Union africaine y a également pris part. Chacun dans son lieu de résidence, mais tous réunis par le biais de la téléconférence, ils ont échangé sur le nouveau coronavirus qui se propage actuellement dans le monde, notamment sur les modes de transmission, les méthodes de prévention et de traitement.

Dr. Kondombo Jean Charlemagne, incident Manager du Covid-19 au Burkina Faso qui a pris part à ladite téléconférence aux côtés de ses pairs africains a salué cette initiative qui, dit-il, est de nature à renforcer leurs compétences dans le domaine. « C’était une opportunité pour nous de pouvoir, d’abord de connaitre le mécanisme de la riposte qui est mis en place en Chine depuis Wuhan. Ils ont eu la possibilité de nous décrire comment la maladie est entrée dans le pays et comment les gens se sont contaminés. Ils ont également montré, à travers cette téléconférence, que la plus grande porte de contamination est la porte communautaire », nous a-t-il confié, avant de poursuivre :

« C’est une belle expérience, parce que c’est déjà un pays qui a pris le « lead » et c’est grâce justement à ce pays, qu’il faut saluer ici, qui a permis de lancer une alerte permettant à l’ensemble des pays de se préparer. Là aujourd’hui, ils nous donnent l’opportunité de bénéficier de leurs expériences et de pouvoir tirer les enseignements en termes de préparation et de riposte »

Parlant de riposte, il ressort également de la téléconférence que le personnel de santé en charge des malades est en première ligne dans cette « guerre » contre la maladie et est très exposé à la contamination.

A cet effet, le Dr Kondombo Jean Charlemagne indique :

« l’expert nous a bien répondu en disant que le 1er élément à prendre en compte c’est la formation. Il faut former correctement les équipes. Il va falloir que nous puissions former le maximum d’équipes qui sont sur le terrain pour la prise en charge, former également les équipes d’intervention rapide sur les mesures de protection individuelles et faire en sorte que cette maladie ne puisse pas constituer une grosse flambée dans notre pays. »

De plus, est-il convaincu que l’expérience chinoise sera d’une grande utilité pour le Burkina Faso, en ce qui concerne la prévention et le traitement. Il dit avoir tiré un grand bénéfice, et espère partager cette expérience avec ses collaborateurs. Pour ce qui est des équipements nécessaires, il indique que la partie chinoise leur a fait un certain nombre d’annonces et que si celles-ci sont effectives, ils auront la chance de véritablement réunir les moyens et les appuis techniques nécessaires pour pouvoir permettre au pays de riposter convenablement face à cette pandémie du Covid-19.

Mais, conclut-il, la prévention doit être de mise. « Il faut éviter de paniquer la population. C’est une maladie qui, comme ils l’ont si bien dit eux-mêmes, peut toucher tout le monde. Et personne n’en est à l’abri. Il faut que les gens respectent les mesures de prévention ».

Source : Le Faso.net

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Bannière article sidebar 320x200px
Bannières article - sidebar - 320x300px
Bannières article - sidebar - 320x400px
Emplacement publicitaire 320x520px
Bannière article sidebar 320x600px
Bannière article sidebar 320x900px

Actualités récentes

Le ministère français des Armées vient de lancer un appel à projets visant à disposer de propositions pour lutter contre l’épidémie de COVID-19. Les propositions étant attendues pour le 12 avril au plus tard, il est recommandé aux intéressés de soumettre leur proposition jusqu'au 30 mars 2020.

Pendant le débat sur le "communautarisme" bat son plein dans les cercles des pouvoirs publics français. Dans le cadre d'un stage dans une pharmacie, je reçois un indien qui visiblement semble perdu, je l'approche pour voir si je peux l'aider, je me rend compte que le mr parle anglais, il me fait des signes à la main qu'il veut un masque ? et un autre médicament qu'il a pris le soin d'écrire...

Fiscalité, protection sociale, élargissement de l'ACCRE, congés maternité… L'auto-entreprise connaît des évolutions à compter du 1er janvier 2019. Retrouvez dans cet article les changements à prévoir et les conséquences sur la gestion de votre entreprise.

Le saviez-vous ? Haïti a décrété les 20 septembre de chaque année « Jour de Dessalines » et les 17 octobre « jour de deuil national » en hommage au père de la nation, le Général Jean Jacques Dessalines. Mais savez-vous les vrais raisons de cette décision ?

On entend toujours dire que la pyramide de Khéops fait partie des sept merveilles du monde... beaucoup le répètent. Mais savez-vous exactement pourquoi ? Nous allons vous le révéler dans cet article.

Voici un texte publié par le Shemsu Maât, le Kher Grégoire Biyogo, philosophe, politologue, égyptologue, philologue, écrivain et reconnu savant. Plus exactement, son texte est intitulé "Critique de la conception tératologique de l'idée de Renaissance dans le paysage scientifique et intellectuel kamite actuel. Essai de déconstruction et de re-dynamisation d'une idée".. AfroPolitis vous propose l'intégralité de ce texte dans l'optique de stimuler la réflexion de chaque kémit.

La librairie panafricaine TAMERY SEMATAWY, a accueilli ce DIMANCHE 1er Novembre 2020, de 17 H - 20 H, le Sech COOVI REKHMIRE, savant kémitologue, pour une conférence magistrale, sur le thème "JESUS DE NAZARETH, LE GALILEEN, ÉTAIT-IL LE MESSIE DES SAINTES ÉCRITURES OU LA VIGIE DES VILES IMPOSTURES ?".

Ne pas savoir que le jugement est un outil de mesure, de performance, c'est être aliéné que de penser cela. Toute société qui n'a pas d'instrument de jugement de soi et de ses membres est condamnée à être dominée. Ne pas avoir de règles, c'est être incapable ou refuser de se penser libre. Seuls les hommes libres édictent des lois, des règles qui régissent leurs vie, leurs relations et interactions. Il est des choses qui sont normatives, et l'absence de règles détruit tout groupe social parce qu'il est ainsi affaibli, prêt à être asservi.

La spiritualité de nos Traditions africaines est VÉRITÉ-JUSTESSE ! Voici l'intitulé de cette conversation - vérité autour de nos traditions ancestrales publié par Kafui Ekué, membre de notre communauté AfroPolitis Media. AfroPolitis.com, votre média socialement connecté et politiquement engagé pour une Afrique unie, forte et prospère sélectionne et met en lumière les contenus les plus pertinents, postés par les membres de notre communauté sur les réseaux sociaux.