fbpx

[Société] Affaire Kaleta vs Gladys, le verdict est tombé : 15 ans de prison ferme assortis de 7 millions d'amende contre dame Kaleta

Société
Typographie

Il y a quelques jours, une vidéo présentant une scène d'une violence inouïe a été diffusée sur les réseaux sociaux par l'auteure des faits, suscitant à juste titre révoltes et colères de la part des internautes. La justice congolaise s'est naturellement saisie de cette affaire, suite à une pétition "Justice pour Gladys" , qui a rassemblé plus de 1700 signatures. Le verdict est tombé ce lundi 04 février 2019 : 15 ans de prisons ferme et 7 millions d'amende. Retour sur les faits.

Les faits : Michelle Kaleta a sequestré Gladys LOKOLONGA (ex-maîtresse de son mari) pendant deux jours, après avoir découvert des échanges de son mari avec l'une de ses ex-maîtresses, à qui elle tendra un piège bien ficelé pour la faire venir à la maison.

Pendant deux jours, elle lui fera subir les pires violences, y compris des attouchements sexuels qu'elle publiera sur son compte facebook, trop contente de sa vengeance "légitime" contre une rivale.

Tout a commencé par une brève relation amoureuse entre deux personnes. Gladys, la jeune dame séquestrée est sortie avec le mari de Michelle Kaleta Komeyan Omba une seule fois, lors de son passage au Congo en mars 2018.

Mais après cette brève idylle, la jeune fille a décidé de mettre un terme à cette relation hasardeuse, en le lui signifiant à plusieurs reprises lors de leur communication sur Facebook.

Plusieurs mois plus tard, elle recevra un message supposé de son ex-amant disant :

“Ma femme est au courant pour notre relation donc fait attention et écris moi désormais à ce numéro qui n’était autre que le numéro Whatsapp de la dame séquestreuse » a t-elle envoyé.

Et à Gladys de répondre :

” Comment tu as pu laisser ce genre de conversation traîner si tu savais que tu étais marié. De toutes les façons entre nous deux, c’est fini depuis”.

Ainsi donc, pour attirer sa rivale dans ses filets elle s'est faite passer pour son mari et a bénéficié de l'aide de complices(qui ont eux aussi été arrêtés et interrogé.e.s par la police...)

Après avoir insisté pendant plusieurs jours, elle fini par convaincre sa victime du jour de se rendre sur les lieux. Et c'est ainsi qu'une fois arrivée, Gladys LOKOLONGA va se faire capturer et séquestrer pendant deux jours entiers, subissant violences et atrocités physiques et sexuelles...

Compte tenu de l'extrême violence des faits, nous ne pouvons montrer qu'un extrait de la scène :

Face à l'indignation généralisée des internautes, dame Michelle Kaleta Komeyan Omba revendiquera à travers vidéo et post interposés, son acte, pour le coup totalement assumé :

"À tous ceux qui jubilent sur la toile comme des spermatozoïdes là, vous avez quel problème. J'ai tabassé la sauvageonne qui couchait avec mon homme durant des années, et vous vous venez emmerder ici ! Enlevez mon mon dans vos sales bouches, surtout vous les gueulards d'ivoiriens. Débarrassez vous d'abord des burkinabés qui vous chient déçu avant de venir verbiarger sur mon post, des illettrés que vous etes. Et c'est le cas pour tous ces mangeurs de macabo de camerounais, débarrassez vous de votre régime totalitaire Biya là. Et je dis einh, si c'était à refaire même avec vos soeurs ivoiriennes ou camerounaises je le ferai, oza dumba na ya yo , kemu yaya'' n'importe quoi! " Michelle Kaleta Komeyan Omba

Michelle Kaleta, une multi-récidiviste !

Circonstance aggravante, il semblerait que l'intéressée ne soit pas à son coup d'essai. En effet, compte tenu de l'onde de choc provoquée par cette affaire, une autre victime de Michelle Kaleta brise enfin le silence et dévoile ses cicatrices, en relatant des faits quasi similaires :

Un fait banal d'infidélité aux lourdes conséquences pour tous les protagonistes...

15 ans de prison ferme et 7 millions d'amende. C'est le verdict - somme toute exemplaire, qui est tombé ce lundi à l'encontre de Michelle Kaleta Komeyan Omba ! ...Comme pour signifier à toutes et à tous que ce genre de violences quasi banalisées dans nos sociétés africaines ne sont plus acceptables.

Par La rédaction - AfroPolitis.com

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS