fbpx

[Congo RDC] Crise sanitaire : un protocole de traitement à base de chloroquine, d'interférons et d'anti-oxydants a été mise en place pour guérir les malades du COVID-19

Politique
Typographie

Les scientifiques africains s’activent pour apporter leur contribution à la lutte contre le #coronavirus... Après le sérum testé efficace contre le COVID-19 par des chercheurs sénégalais, c'est au tour de la RDC de dévoiler sa solution thérapeutique pour guérir ses malades. C'est le 18 février dernier, lors de la matinée scientifique organisée l'université de Lumumbashi, qu'un protocole de traitement à base d'un combiné de chloroquine, d'interférons et d'anti-oxydants, a été dévoilé par le Professeur Balaka Ekwalanga, spécialiste en immuno-virologie pour guérir les malades.

La faculté de Médecine de l’Université de Lubumbashi (UNILU) a présenté un protocole qui pourrait permettre de maîtriser la maladie à coronavirus lors d’une matinée scientifique organisée ce mardi 18 février, sur le thème : « Approche epidemio-clinique et thérapeutique de la maladie a coronavirus covid 19 ».

C’est un protocole combiné des Interférons de type Alpha et Beta avec entre autres, la Chloroquine et les antioxydants.

C’est une originalité des chercheurs de l’UNILU. Il offre des possibilités de résoudre le problème de coronavirus dans le but de maîtriser cette épidémie.

Le professeur Philomène Lungu Anzwal a exposé sur la maladie à Coronavirus, son origine, ses aspects cliniques et biologiques. Son collègue Michel Balaka Ekwalanga, immuno-virologue a quant à lui expliqué les possibilités qu’offre ce protocole combiné, dont la déjà testé efficace, à travers des laboratoires internationaux dans le traitement des maladies comme le HIV, la maladie à virus Ebola et le COVID 19. .

Cette possibilité testée pourrait servir pour d’autres maladies virales Gilbert Kishiba Fitula, recteur de l’UNILU, a exprimé le vœu de voir les institutions universitaires et politico-administratives s’approprier ce protocole, fruit de l’intelligence de la communauté scientifique de l’UNILU mise au service de l’humanité.

Le comité éthique de l’UNILU considère que ce protocole est un résultat qui nécessite une attention particulière des autorités congolaises pour notamment booster les recherches et obtenir un brevet international pour sa protection.

Par Kouadio KOUAMÉ, directeur de la publication

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS