fbpx

[Afrique] L'Ethiopie supprime les visas d'entrée pour les ressortissants africains

Politique
Typographie

En Afrique, les "murs de Berlins", c'est à dire les frontières héritées de la conférence de Berlin, tombent peu à peu. En effet, après le Ghana, l'île Maurice, le Rwanda et le Bénin qui ont, tour à tour, annoncé vouloir supprimer les visas pour tous les ressortissants africains débarquant sur le territoire, c'est au tour de l'Ethiopie qui vient de l'annoncer à la grande satisfaction des hommes d'affaires Africains.

La promesse de l'Union africaine (UA) de faciliter les déplacements des Africains sur l'ensemble du continent est encore loin d'être tenue, mais l'Éthiopie vient de faire un pas dans cette direction.

S'exprimant à l'ouverture d'une session du Parlement et décrivant le programme législatif du gouvernement, le Président Mulatu Teshome a déclaré que les ressortissants africains pourraient obtenir des visas à leur arrivée dans le pays plutôt que de les demander à l'avance.

Dans le cadre d'un plan de l'UA, les pays africains étaient censés supprimer l'obligation de visa pour tous les citoyens africains d'ici 2018.

Mais à ce jour, les Seychelles sont le seul pays où l'exemption de visa est ouverte à tous les Africains - ainsi qu'aux citoyens de chaque pays - comme cela a toujours été le cas.

Un rapport récent de l'UA a révélé que les Africains peuvent voyager sans visa dans seulement 22% des autres pays africains. Mais la situation s'améliore toutefois. La Banque africaine de développement (BAD) soulignait dans un rapport publié fin mai que son indice Visa Openness a progressé depuis 2015. Une douzaine de pays africains affirment qu'ils accordent un visa à l'arrivée à tous les Africains et un nombre équivalent propose des visas électroniques avant le départ, une formalité simplifiée.

Le rapport de la BAD illustre aussi l'intégration régionale, avec des résultats contrastés. Si les visas ont été presque entièrement supprimés entre les 16 pays de la CEDEAO (Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest), les autres blocs, l'EAC (six pays d'Afrique de l'Est), la SADC (quinze pays d'Afrique australe) et surtout la CEMAC (six pays d'Afrique centrale) sont à la traîne.

Les politiques reflètent aussi des rapports de force ou des inimitiés. Les pays qui se regardent en chiens de faïence ont tendance à exiger un visa. Avec des résultats paradoxaux, toutefois. La frontière terrestre est fermée entre l'Algérie et le Maroc depuis vingt ans, mais les citoyens des deux pays n'ont pas besoin de visa pour se rendre chez leur voisin...

La rédaction - AfroPolitis.com

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS