fbpx

[Pays-Bas] Plainte à la C.P.I contre E. Macron pour viols sur mineurs : Menacé de mort, le père de famille qui a porté plainte contre le président français et le roi d'Espagne dénonce...

Politique
Typographie

Persécuté et menacé de mort alors qu'il demande simplement justice pour ses fils abusivement enlevés et placés, Joseph Nfongang Ashu, alias "Petit Joe", ce père de famille qui avait porté plainte à la CPI contre le Président Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron et le Roi Philippe VI d'Espagne pour viols en réunion sur ses deux fils mineurs, dénonce à travers une nouvelle vidéo, les intimidations et les tentatives d'assassinat dont il est l'objet, en ce moment-même.

Victime de l'enlèvement et du placement abusif de ses fils, Joseph accuse le Roi Philippe VI d'Espagne de soumettre ses fils à des tortures et à des viols en réunion répétés, "en sa présence", dans le cadre de rituels pédosataniques.

Contacté par notre rédaction pour une interview complète (à paraître très prochainement), "Petit Joe" explique :

"lls s'arrangent toujours pour que les viols et les tortures infligés à mes fils se déroulent en ma présence, c'est à dire à proximité de moi, là où je peux entendre les cris de supplications de mes fils..., je ne sais pas pourquoi c'est nécessaire pour eux que j'entende tout, mais je pense que c'est pour me pousser à la radicalisation; et comme ça, les agents de police peuvent trouver prétexte pour m'éliminer, dans le cadre d'une opération anti-terroriste sous faux drapeau".Joseph Nfongang Ashu, alias "Petit Joe"

Des roses noires déposées devant sa porte...

Dans cette vidéo-ci, qui a été postée sur son mur facebook ce mercredi 21 juillet 2021, "Petit Joe" dénonce le fait que des roses noires ont été déposées à la porte de l'abris de fortune qu'il a pu trouver, non loin de la CPI...

Quel est le sens des roses noires ? "Petit Joe" interprète t'il abusivement le sens de ces belles roses noires en tant qu'une menace de mort ?

Nous avons fait quelques recherches pour en avoir le coeur net, voilà ce que le site Royaume Eternel nous révèle :

Au XIXe siècle, le langage des fleurs est devenu populaire. Dans ce code, les roses noires signifient pour la plupart des gens la mort, ou la haine. Elles peuvent aussi signifier l'adieu, le départ en guerre ou en voyage sans retour.

Alors qu'il demande simplement que ses enfants lui soient rendus, et qu'ils soient soumis à un examen médical d'anuscopie pour confirmer ou infirmer ses accusations, Joseph déclare faire l'objet de pressions, menaces et persécutions en tous genres, d'abord par les autorités espagnoles, puis par les autorités françaises et maintenant, par les autorités hollandaises, là au siège même de la Cour Pénale Internationale(C.P.I).

Emmanuel Macron : une réaction suite à l'affaire "Petit Joe" qui interroge...

C'est le lundi 07 juin dernier que notre rédaction a commencé à suivre cette affaire en publiant notre premier article consacré à ce sujet intitulé : [Vidéo] Exclusif!!! Emmanuel Macron accusé de viols en réunion sur enfants mineurs par un père de famille...Blackout total dans les médias officiels !!!

Suite à la publication de notre article et à la nouvelle de la plainte à la C.P.I contre E. Macron qui avait commencé à se répandre sur les réseaux sociaux comme une traînée de poudre, nous avons observé un florilège de contre-feux médiatiques allumés par la cellule de communication de l'Élysée, qui interrogent. Retour sur la chronologie des faits :

  1. Lundi 07 juin 2021 : publication de notre article. Près de deux millions de lecteurs en moins de 24 heures.
  2. Mardi 08 juin 2021 : La "gifle" du Président E. Macron
  3. Jeudi 10 juin 2021 : Le Président annonce, à la surprise générale, la fin de l'opération "Barkhane" au Mali
  4. Vendredi 11 juin 2021 : Le Président déclare vouloir expulser tous les étrangers sans droits d'asile ou condamnés...
  5. Dimanche 13 juin 2021 : Le Président dénonce "l'ensauvagement des réseaux sociaux" qui serait responsable de la violence en politique.

Beaucoup n'ont pas compris la frénésie avec laquelle le Président Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron a occupé l'espace médiatique au cours de cette semaine du lundi 07 juin au dimanche 13 juin 2021, mais notre rédaction a fini par comprendre le sens caché de cette contre-offensive présidentielle.

Une image valant mille mots, jugez par vous-mêmes !

Quand on superpose tous ces événements de communication présidentielle sur la semaine qui a suivi la parution de notre article, l'on comprend qu'il s'agissait d'étouffer dans l'œuf et à tous prix, cette nouvelle inédite de la plainte déposée pour la première fois à la C.P.I contre un président français pour viols sur mineurs.

Pour beaucoup d'analystes avisés, cette gifle présidentielle qui a enflammé les réseaux sociaux comme une traînée de poudre moins de 24h après la publication de notre article, ressemblait fort à une mise en scène grotesque, à en croire le film de la scène :

D'ailleurs, nombre de journalistes ont trouvé cette série d'annonces du Président cacophonique, précipitée, voire incohérente, à l'instar de RMC, qui s'interrogeait ouvertement en ces termes : Emmanuel Macron veut expulser tous les déboutés du droit d’asile et tous les étrangers condamnés. Est-ce vraiment une priorité?

Notons par ailleurs que même si la pédocriminalité institutionnelle a pendant longtemps constitué le secret le mieux gardé dans les cercles politiques européens et occidentaux en général, force est de constater qu'un grand vent de divulgation de la vérité est en train de souffler actuellement même, et ce vent pourrait fort bien emporter ce système politique international corrompu, criminel et criminogène.

Comme à Londres, comme aux Etats-Unis avec l'affaire Epstein, et certainement comme en France, l'éveil des masses populaires finira t'il par tirer définitivement la chasse d'eau sur cette classe politique pédophage et sataniste ?

En conclusion : plutôt que de vouloir étouffer cette plainte déposée par "Petit Joe" devant la C.P.I contre les premiers responsables politiques européens, pourquoi diantre ne pas simplement lui rendre ses enfants ? Pourquoi ne pas accepter de les soumettre à des examens médicaux indépendants(anuscopie), qui permettraient de confirmer ou d'infirmer ses allégations ?

Pourquoi ne pas simplement permettre à la justice de faire son travail en toute indépendance ?... Autant de questions que l'on est fondé à se poser face à cette affaire qui relève de ce qu'on peut qualifier à juste titre de scandale absolu.

Faites votre propre opinion, et agissez pour sauver les fils de "Petit Joe" !

Par Kouadio Kouamé, directeur de la publication - Média AfroPolitis.com.

Soutenir média AfroPolitis.com : Faire un don

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS