fbpx

[Niger] Déclaration : L'opposition politique Nigérienne exige un référendum à propos du redéploiement de Barkhane et Takuba au Niger

Politique
Typographie

AfroPolitis.com publie ci-après, pour le besoin de l'histoire, le communiqué de l'opposition politique nigérienne suite au vote par le parlement du projet de loi autorisant le redéploiement des forces militaires Barkhane et Takuba sur son sol. Notons tout de même que malgré cette opposition farouche, le projet de loi a été voté par les députés nigériens avec 131 voix pour et 31 contre, le vendredi 22 avril dernier.

La coalition de l’Opposition politique souhaite une bonne fin du mois de Ramadan à l’ensemble de la Oummah islamique.

Fidèle à son devoir de veille citoyenne, la Coalition rend publique la déclaration ci-après :

Cher.e.s compatriotes,

Alors même que, des recours juridictionnels relatifs à la candidature et à l’élection du Sieur Mohamed Bazoum sont encore pendants devant la Cour de Justice de la CEDEAO,

Pendant que :

  • Plus de 8 millions de Nigériens sont exposés à la famine en 2022,
  • 1 élève sur 2 étudie dans une classe en paillotes quand il a la chance d’avoir un enseignant,
  • moins d’un Nigérien sur 5 a accès à l’eau potable et à l’électricité,
  • la majorité des jeunes diplômés sont au chômage,
  • les opérateurs économiques ploient sous les pratiques fiscales inadaptées au contexte,
  • nos compatriotes sont exposés à toutes sortes de maladies et intempéries sans protection…

Et plus grave, dans la plupart de nos régions, l’insécurité endeuille et provoque le déplacement forcé des populations de leurs lieux de vie naturelle et leur empêche toute activité économique de subsistance, notamment dans les régions de Diffa, Tahoua et Tillabéry où plus de 800 écoles ont été fermées avec désormais, plus de 600 000 élèves en déperdition.

C’est ce moment, après s’être essayé au business juteux de la corruption, aux trafics illicites de tout genre, que la seule réponse provocatrice donnée par le régime dit de la Renaissance acte aux attentes de nos concitoyens est de tenter d’inscrire à l’agenda de la session en cours de l’Assemblée nationale une relecture de la Déclaration de Politique Générale (DPG) qui lui permet de sceller des accords militaires de défense et de sécurité avec des puissances étrangères sans consultation du peuple.

Nigériennes, Nigériens,

Chers compatriotes,

Il s’agit là d’une tentative manifeste de contournement du verrou constitutionnel acquis par référendum comme dernière digue de protection du peuple souverain au profit de vulgaires ambitions personnelles.

Ce funeste projet consiste dans une modification insensée de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement mécaniquement votable par la Majorité parlementaire godillot, afin de contourner l’obligation de communiquer aux Députés nationaux les textes relatifs aux accords de défense et de sécurité, au titre de la régularisation du redéploiement des forces Barkhane et Takuba au Niger.

Notre pays, le Niger, ne devrait s’offrir le luxe de servir sous quelque prétexte que ce soit, de base arrière pour déstabiliser un ou plusieurs de ses huit (8) pays voisins immédiats.

Par cette gymnastique constitutionnelle, le gouvernement illégitime cherche désespérément à contourner l’article 169 de notre Loi fondamentale intraitable sur le sujet qui stipule : « Les traités de défense et de paix, les traités et accords relatifs aux organisations internationales, ceux qui modifient les lois internes de l'Etat et ceux qui portent engagement financier de l'Etat, ne peuvent être ratifiés qu'à la suite d'une loi autorisant leur ratification ».

Par ailleurs, c’est justement cette loi fondamentale dans laquelle le peuple a défini l’architecture des institutions de la République, que le PNDS TARRAYA entend faire modifier par l’Assemblée nationale pour tenir une promesse électorale de M. Bazoum Mohamed, en violation du code électoral de notre pays.

Nigériennes, Nigériens,

Cher.e.s compatriotes,

À la démocratie verbale du régime, trop bavarde et si méprisante à l’égard du peuple, nous opposerons la résistance citoyenne et appelons, en cas de passage en force, le peuple-roi à se dresser comme un seul homme contre cette vile escroquerie démocratique.

La coalition appelle d’ores et déjà ses militantes et militants, sympathisant.e.s et tous les patriotes :

  • A s’opposer par tous les moyens légaux à cette funeste tentative de bradage de ce qui reste de notre souveraineté nationale acquise de haute lutte par les dignes fils de la Nation ;
  • A exiger un référendum pour toute modification de notre loi fondamentale.
  • A exiger la libération de toutes les personnes injustement arrêtées au lendemain du hold-up électoral.
  • A exiger que justice soit rendue aux les trois (3) jeunes assassinés à Téra.

Pour finir, la coalition présente encore une fois ses condoléances aux familles des victimes du terrorisme, souhaite un prompt rétablissement aux blessés et prie Dieu pour qu’il nous gratifie d’un hivernage fécond.

Vive la démocratie !

Vive le Niger !

La Coalition Cap 20-21, ACC, FRC et Alliés,

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Bannière article sidebar 320x200px
Bannières article - sidebar - 320x300px
Bannières article - sidebar - 320x400px
Emplacement publicitaire 320x520px
Bannière article sidebar 320x600px
Bannière article sidebar 320x900px

Actualités récentes

Le ministère français des Armées vient de lancer un appel à projets visant à disposer de propositions pour lutter contre l’épidémie de COVID-19. Les propositions étant attendues pour le 12 avril au plus tard, il est recommandé aux intéressés de soumettre leur proposition jusqu'au 30 mars 2020.

Pendant le débat sur le "communautarisme" bat son plein dans les cercles des pouvoirs publics français. Dans le cadre d'un stage dans une pharmacie, je reçois un indien qui visiblement semble perdu, je l'approche pour voir si je peux l'aider, je me rend compte que le mr parle anglais, il me fait des signes à la main qu'il veut un masque ? et un autre médicament qu'il a pris le soin d'écrire...

Fiscalité, protection sociale, élargissement de l'ACCRE, congés maternité… L'auto-entreprise connaît des évolutions à compter du 1er janvier 2019. Retrouvez dans cet article les changements à prévoir et les conséquences sur la gestion de votre entreprise.

Le saviez-vous ? Haïti a décrété les 20 septembre de chaque année « Jour de Dessalines » et les 17 octobre « jour de deuil national » en hommage au père de la nation, le Général Jean Jacques Dessalines. Mais savez-vous les vrais raisons de cette décision ?

On entend toujours dire que la pyramide de Khéops fait partie des sept merveilles du monde... beaucoup le répètent. Mais savez-vous exactement pourquoi ? Nous allons vous le révéler dans cet article.

Voici un texte publié par le Shemsu Maât, le Kher Grégoire Biyogo, philosophe, politologue, égyptologue, philologue, écrivain et reconnu savant. Plus exactement, son texte est intitulé "Critique de la conception tératologique de l'idée de Renaissance dans le paysage scientifique et intellectuel kamite actuel. Essai de déconstruction et de re-dynamisation d'une idée".. AfroPolitis vous propose l'intégralité de ce texte dans l'optique de stimuler la réflexion de chaque kémit.

La librairie panafricaine TAMERY SEMATAWY, a accueilli ce DIMANCHE 1er Novembre 2020, de 17 H - 20 H, le Sech COOVI REKHMIRE, savant kémitologue, pour une conférence magistrale, sur le thème "JESUS DE NAZARETH, LE GALILEEN, ÉTAIT-IL LE MESSIE DES SAINTES ÉCRITURES OU LA VIGIE DES VILES IMPOSTURES ?".

Ne pas savoir que le jugement est un outil de mesure, de performance, c'est être aliéné que de penser cela. Toute société qui n'a pas d'instrument de jugement de soi et de ses membres est condamnée à être dominée. Ne pas avoir de règles, c'est être incapable ou refuser de se penser libre. Seuls les hommes libres édictent des lois, des règles qui régissent leurs vie, leurs relations et interactions. Il est des choses qui sont normatives, et l'absence de règles détruit tout groupe social parce qu'il est ainsi affaibli, prêt à être asservi.

La spiritualité de nos Traditions africaines est VÉRITÉ-JUSTESSE ! Voici l'intitulé de cette conversation - vérité autour de nos traditions ancestrales publié par Kafui Ekué, membre de notre communauté AfroPolitis Media. AfroPolitis.com, votre média socialement connecté et politiquement engagé pour une Afrique unie, forte et prospère sélectionne et met en lumière les contenus les plus pertinents, postés par les membres de notre communauté sur les réseaux sociaux.