fbpx

Soyons tous spirituel.le.s !!!...oui, mais qu'est ce que la spiritualité ? - par Jacques Tatia

Spiritualité
Typographie

Soyons tous spirituel.le.s ! La spiritualité est devenue l'un des mots les plus couramment entendus au cours de cette décennie qui vient de s'achever il y a à peine 2 jours. D'aucuns entendent le mot spiritualité comme un synonyme du mot religion. D'autres par contre vivent leur spiritualité comme une réalité épanouissante, et sont capables d'en définir les contours et d'en mesurer les profondeurs, en des termes intelligibles pour le commun des mortel.le.s. AfroPolitis.com, votre média citoyen socialement connecté a le plaisir de vous inviter à lire la réponse claire et précise apportée à cette question par le frère Jacques TATIA. Alors, "qu'est ce que c'est la spiritualité ?"

La spiritualité veut dire "mon MOI agissant !!!"

Que retrouvons nous dans ce "MOI" ? Les questions suivantes :

  • Qui es-tu ?
  • D'où viens-tu ?
  • Où vas-tu ?

Le #spiritualiste est une banque de données expérimentales des énergies #passives et #actives des vies antérieures ancestrales, qu'il va falloir soit corriger (énergie passive = passif négatif), soit exploiter (énergie active = actif positif) par des actions appropriées (rites coutumiers ou tradition) pour garantir un avenir harmonieux et paisible à sa prochaine génération.

À travers cette définition vous comprenez trois choses essentielles :

  • Le spiritualiste est parfaitement conscient de qui Il est ! (Qui es tu ?)
  • De l'histoire familial et comportemental de sa généalogie maternelle et paternelle et de l'héritage passif et actif légué par ses ascendants (D'où viens-tu ?)
  • Et à travers ce flash historique, il sait ce qu'il doit faire et les opportunités ou dettes que lui ont légué ses ascendants (Où vas tu ?)

En somme, la tradition ou coutume d'un peuple, c'est en quelque sorte notre antivirus contre le passif négatif de nos ascendants. Elle est essentielle pour renforcer, consolider, purifier un égrégore communautaire et familiale. C'est en quelque sorte notre bouclier.

En effet nos ancêtres se sont toujours inspirés de la nature et ont compris que chaque chose dans la nature a un rôle bien défini et établit pour le cycle de la vie. Et chaque peuple a observé cette nature et a décidé pour le bien de sa communauté, de tirer profit de cette dernière pour son propre bouclier communautaire, d'où l'existence des coutumes et traditions dans chaque peuple.

Avis à ceux qui résument les coutumes à la cranologie... Oh que non !!!

Le spiritualiste est comme une branche connectée à la racine énergétique de ses ancêtres. Observez un arbre et vous allez comprendre ce que je veux dire. Ça veut dire que partout où Il est, il demeure connecté à eux. C'est son arbre généalogique humaine, son ADN.

Le lien ne peut être désactivé que si et seulement si, il active l'arbre généalogique humaine d'un autre peuple à travers des prières et pensées positives. Via ce mécanisme, il contribue à renforcer l'égrégore d'un autre peuple, et à consolider le bouclier de ce peuple et de ce fait, il affaiblit le sien.

En conclusion, pour garantir la solidité de votre bouclier familial et communautaire, chacun de nous devrait parler du mérite de ses ascendants à ses enfants. Dites leur ce qu'ils étaient, ce qu'ils ont fait de bien ou de mal, ainsi vous saurez comment réparer pour éviter que ce passif ne continue d'être porté par vos descendants. Voilà en somme le rôle principal des coutumes et traditions.

Le principe de la spiritualité, c'est d'éviter que par nos actions, nos paroles et nos pensées, nous ouvrons la boite de pandore d'un cycle infini de conséquences sur nous et nos descendants.

Par conséquent le spiritualiste conscient de cet état de fait se comportera toujours en étant conscient de l'autre et de son environnement.

ÉLEVONS NOS ACTIONS, NOS PENSÉES ET NOS PAROLES VERS UN OBJECTIF COMMUN.

Crédit publication - facebook : Jacques Tatia

Source :
BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS